LOGIPARC : bras armé de la politique préfectorale de la terre brûlée

PXR_013Encore une claque aux institutions qui non seulement ne font pas leur travail et ne respectent pas les lois et bafouent les droits de personnes en difficulté, mais décident toutes seules dans leur coin en s’asseyant sur les décisions de justice.

Le juge de l’exécution saisi par l’avocat du squat des Glières a considéré que les habitants avaient pour quitter les lieux, non pas 2 mois comme LOGIPARC l’avait interprété et l’huissier notifié, mais QUATRE MOIS ! Le commandement de quitter les lieux est repoussé du 13 août au TREIZE OCTOBRE.

Reste une question : pourquoi LOGIPARC le bailleur « social » a-t-il fait couper l’électricité, sans prévenir et sans explications le 22 juillet soit HUIT JOURS avant cette décision ? N’est-ce pas parce qu’il était très probable que le juge de l’exécution donnerait raison aux habitants du squat et que LOGIPARC a cherché un moyen radical pour essayer de les faire partir avant ? Quelle horreur et quelle erreur ! Car, les faire partir pour aller où ? Le 115 et le SIAO étant saturés la seule solution proposée est… LA RUE !

Rappelons que les habitants du squat des Glières sont engagés dans une démarche d’évaluation sociale commandée par la préfecture et réalisée par la Croix Rouge, de laquelle ils n’ont d’ailleurs pas de nouvelles. Déjà la préfecture n’a pas appliqué la circulaire interministérielle du 28 août 2012, signée par 7 ministres (dont le ministre de l’Intérieur) qui préconise une « mobilisation des services de l’Etat et des acteurs locaux concernés dès l’installation du campement », c’est-à-dire ici dès que la police a accompagné LOGIPARC et l’huissier, soit le DEUX MAI dernier. Au lieu de cela, la préfecture s’est contentée d’attendre – ou peut-être même a demandé expressément à LOGIPARC – de traîner cette famille au Tribunal d’Instance afin de l’expulser immédiatement et de leur couper l’électricité, pour son bien, cela va de soi. Enfin la préfecture ne s’est pas contenté d’attendre, durant les mois de mai et juin, et pendant que le Conseil Général faisait la chasse aux Roms concernant les allocations de l’Aide Sociale à l’enfance, soit 250€ par familles quel que soit le nombre d’enfants, elle a fait sa propre chasse aux père de famille roms, qui a débouché, malgré ce que le secrétaire général avait déclaré au journal de France 3 Poitou Charentes, sur leur expulsion en Roumanie.

La coupure de l’électricité par LOGIPARC entre donc dans le cadre de cette politique de harcèlement de personnes démunies de tout. Une véritable politique de la terre brûlée ! Ce n’est que pressé par la justice que la préfecture a procédé à l‘établissement d’un diagnostic, le deuxième moment préconisé par la circulaire interministérielle du 28 août 2012. Le 5 juillet, le premier entretien avait lieu suivi de 4 autres les 8 et 12 juillet. Il y a eu ensuite le 15 juillet l’invitation de la LDH et de la Cimade par le maire de Poitiers qui a réaffirmé son opposition aux squats de l’Etape et des Glières à cause des conditions supposées d’insalubrité. Ce qui est non seulement un amalgame puisque la « dangerosité » du squat l’Etape n’a pas été retenue par le juge d’Instance qui a donné QUATRE mois de délai aux habitants pour partir et qui a rappelé ses devoirs au maire, mais un point de vue tronqué car pour les Glières, même s’il y a un arrêté d’insalubrité, le juge a quand même là-aussi donné QUATRE mois de délai – après une réflexion de 15 jours ! -, concernant, rappelons-le, un référé heure à heure, c’est-à-dire une procédure en extrême urgence, qui demandait l’expulsion immédiate. Le 16 juillet il a dû y avoir une réunion en préfecture concernant les roms et en particulier le squat des Glières. Est-ce à cette dernière réunion qu’il a été décidé que LOGIPARC apporterait sa contribution à la politique de la terre brûlée en coupant sauvagement l’électricité ? Quoi qu’il en soit la troisième étape préconisée par la circulaire interministérielle du 28 août 2012 : la mise en place d’un accompagnement, et dont il aurait dû être question lors de cette réunion, a bien mal débuté !

Nous attendons donc avec une certaine appréhension les suites de cette politique « SOCIALE » mise en place par LOGIPARC, la préfecture, le conseil général, la mairie.

Halte au harcèlement, halte à cette politique de la terre brûlée.

Rétablissement de l’électricité au squat des Glières

Revue de presse :

Rue d’Oléron, la Ville vend un de ses immeubles NR 03-04-13
Poitiers: un bâtiment du centre-ville occupé par une famille roumaine soutenue par le DAL France3 07-04-13
La vente des locaux de l’ex-foyer de l’Etape : une vraie provocation à l’égard des sans logis et mal logés Dal86 07-04-13
Squat l’Etape : halte aux intimidations ! Dal86 16-04-13
Squat du foyer L’Étape : le bras de fer engagé NR 17/04/2013
ROMS : à Poitiers comme ailleurs une situation indigne et inacceptable ! DNSI 18-04-13
POITIERS Squat rom à L’Étape : les écologistes interpellent le maire et le préfet NR 18-04-13
Squat rom : un foyer à réactions NR 19/04/2013
Non à l’expulsion des familles de Roms ! NPA 19-04-13
Déclaration de la Ville de Poitiers concernant l’occupation du 6 rue d’Oléron 19-04-13
Squat de l’Etape : communiqué du 21-04-13 Dal86
Squat l’Etape : tous au tribunal d’instance vendredi 3 mai 2013 à 9h Dal86 24-04-13
Lettre du Collectif des familles et des personnes seules du squat l’Etape au maire de Poitiers 30-04-13
Appel au soutien du Collectif des familles du squat l’Etape Dal86 01-05-13
Réponse du maire de Poitiers au Collectif des familles de l’Etape 03-05-13
POITIERS Squat du foyer L’Étape : la mairie réclame 10.000 € aux occupants NR 03/05/2013
POITIERS Squat de L’Étape : renvoi au 17 mai 04/05/2013
Deuxième lettre du Collectif des familles et des personnes seules du squat l’Etape au maire de Poitiers 06-05-13
Le maire de Poitiers élude la demande d’audience du Collectif des familles du squat l’Etape Dal86 09-05-13
Squat l’Étape : Tous au tribunal d’instance le 17 mai à 9h pour soutenir les assignés Dal86 12-05-13
Un nouveau squat pour un énième débat 13/05/2013
Propos du secrétaire général de la préfecture France3 13-05-13
POITIERS Squat du Plateau des Glières : la ville de Poitiers était déjà intervenue NR 14/05/2013
Pour défendre la cause des Roms NR 20/05/2013
Solidarité avec les familles du squat Des Glières Dal86 20-05-13
Cause commune Jeudi 23 Mai à 20h30 au Dietrich Dal86 23-05-13
Logiparc : la honte ! Dal86 26-06-13
POITIERS La cause des Roms fait salle comble au Dietrich NR 29/05/2013
Squat l’Étape : Tous au tribunal d’instance le 31 mai à 10h45 pour soutenir les assignés Dal86 30-05-13
Squat l’Etape : Petit compte rendu de l’audience de ce matin au TI Dal86 31-05-13
POITIERS Squat de l’Étape : délibéré le 28 juin NR 03-06-13
Manifestation 5 juin 17h30 Palais de justice
Pour la régularisation des sans-papiers NR 06-06-13
Compte-rendu du Conseil Municipal 3/06/13 NPA 06-06-13
Les familles de Roms sont-elles instrumentalisées? Centre Presse 07-06-13
Le squat de l’avenue du Plateau-des-Glières a 2 mois pour déloger NR 10-06-13
Annulation de l’OQTF de cette mère de famille rom ! Dal86 12-06-13
L’expulsion du squat des Glières participe à l’entreprise de dissuasion et d’intimidation des migrants et autres indésirables Dal86 12-06-13
ALERTE : Florin doit revenir auprès de sa femme et de ses enfants ! Dal86 13-06-13
Arnaud et Lydie : OFII, préfecture, Aide Sociale à l’Enfance, Croix Rouge : l’horreur ! Dal86 16-06-13
” Pour moi, un squat n’est pas la solution ” NR 22-06-13
Lettre du Dal86 au préfet de la Vienne 24-06-13
” Je veux juste une vie normale avec mes enfants ” NR 28-06-13
Revers pour le maire de Poitiers : quatre mois de plus pour le squat l’Etape ! Dal86 30-06-13
Lamentable : la préfecture expulse Radu Dal86 30-06-13
Quatre mois pour évacuer le squat de L’Étape NR 02/07/2013
La Croix-Rouge mandatée auprès des Roms NR 06/07/2013
Dix Roumains expulsés en six mois NR 11/07/2013
Le préfet de la Vienne n’est pas à un mensonge près Dal86 14-07-13
Qu’est-ce que traiter dignement les Roms ? Dal86 22-07-13
Squat des Glières : la coupure d’électricité provoque des tensions NR 25/07/2013
LOGIPARC : après la honte, l’horreur ! Dal86 28-07-13
Nouveau squat sur la Communauté d’Agglomération de Poitiers Dal86 28-07-13
Romeurope, une antenne à Poitiers NR 30/07/2013
Roms : un troisième squat à Croutelle NR 30/07/2013

Le camp de Roms de Dompierre-sur-mer (17) livré aux engins de destruction Sud Ouest 20 août 2010
«Il est urgent de remettre en cause le droit absolu à la propriété» Libération 21-05-13
– Roms : quand les mairies expérimentent des solutions concrètes Libération 11-05-13

Les évacuations de campements roms se poursuivent sans relogementLe CNDH Romeurope tire la sonnette d’alarme !
Rapport de l’observatoire du CNDH Romeurope de juin 2013
Pourquoi les Roms quittent-ils la Roumanie ? Le Journal International 18-06-13
Documentaire La valse des Roms

Les habitants des squats l’Etape, des Glières et de Croutelle ont besoin :

– de nourriture ;
– de matelas et de sommiers, de couvertures, de meubles, de tables de chaises ;
– de vêtements et de chaussures (adultes et enfants de 1 mois ans à 17 ans)
– d’ustensiles de cuisine, d’assiettes de verres de couverts ;
– de gazinières, plaques de cuisson et réchauds, de machines à laver le linge, de réfrigérateurs ;
– de produits et ustensiles de toilette, d’entretien ;
– d’outils, de matériel, de produits de fabrication et réparation,
– de téléphones portables désimlockés ou « tout opérateurs »
– de fournitures scolaires et matériel informatique ;
– de jouets et de jeux pour les enfants et les adultes :
– …

→ les ustensiles, machines et outils peuvent bien sûr être seulement prêtés.

Un toit pour tous avec ou sans papier

Vous pouvez aussi aussi faire un don. Chèques à l’ordre du DAL86 a envoyer à DAL86, Maison de la Solidarité, 22 rue du pigeon blanc 86000 POITIERS en précisant au dos « Squats et campement ».

Pour tous renseignements : dal86@free.fr – 05 49 88 94 56 (laisser un message nous vous rappellerons)

DAL86dal86@free.fr – 06 52 93 54 44 / 05 49 88 94 56

Permanences : tous les samedis matin de 11h à 12h et tous les mardis soirs de 17h à 18h Maison de la Solidarité 22 rue du Pigeon Blanc Poitiers

Lien Permanent pour cet article : https://dal86.fr/2013/08/01/logiparc-bras-arme-de-la-politique-prefectorale-de-la-terre-brulee/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*