Déclaration de la Ville de Poitiers concernant l’occupation du 6 rue d’Oléron 19-04-13

Logo Ville de PoitiersActualité | Vie de la cité | 19/04/2013

Déclaration de la Ville de Poitiers concernant l’occupation du 6 rue d’Oléron

Le bâtiment du 6 rue d’Oléron a abrité le Centre d’Hébergement et de réinsertion l’Etape jusqu’à l’année dernière. Il a déménagé en raison de la vétusté, du manque de fonctionnalité des locaux et des réserves émises quant au respect des normes de sécurité des lieux.

Les 26 places d’hébergement qu’abritait le Foyer d’Oléron existent toujours. Elles sont désormais gérées par l’Entraide Sociale Poitevine au sein de son patrimoine.

Le bâtiment de la Ville a fait l’objet, lors du conseil municipal du 25 mars dernier, d’une délibération relative à sa vente. Le texte a été présenté par notre collègue d’Europe Ecologie les Verts Robert Rochaud en tant qu’Adjoint au Maire en charge des Bâtiments. Il décrit ce bien de la façon suivante : « une imbrication de maisons de ville anciennes, d’époques différentes, et de bâtiments plus récents, tous dénués d’accessibilité, d’isolation ou de normes de sécurité. »

La même délibération prévoit, dans le cadre de la vente du bâtiment « devenu une lourde charge non justifiée (et qu’) il y a lieu de céder », la création de 16 logements. Cette délibération a été votée à l’unanimité des membres du Conseil municipal, y compris par l’ensemble des élus EELV.

Depuis lors, un certain nombre de personnes a décidé d’occuper illégalement ce lieu. Cette affaire nous interpelle de trois manières :

Sur le plan social, ces familles doivent s’intégrer dans le parcours de migration encadré par les procédures républicaines. Leur hébergement se fera selon les règles en vigueur sachant que la compétence en matière d’hébergement d’urgence appartient à l’Etat. Celui-ci la délègue à des associations, notamment ici à la Croix-Rouge et l’Entraide Sociale Poitevine. Le CCAS de Poitiers n’intervient pas dans ce dispositif et ne dispose d’aucun patrimoine permettant de faire de l’hébergement d’urgence. La Ville de Poitiers suivra néanmoins l’évolution de ce dossier en lien étroit avec l’Etat.

Sur le plan du patrimoine municipal, dont nous sommes responsables en tant qu’élus, il est évident que nous ne pouvons laisser un bâtiment être occupé illégalement pour quelque motif que ce soit. Cela relève du simple respect de la loi républicaine.

Sur le plan de la sécurité, le bâtiment est dépourvu depuis plusieurs mois de tout dispositif puisqu’il est en cours de cession. La présence de familles et notamment d’enfants dans ce lieu ne respecte aucune des normes en vigueur. La Ville a donc signalé au Conseil général cette situation dans le cadre de sa compétence relative à la protection de l’enfance. Prolonger l’hébergement de familles dans ces locaux contribue à les mettre potentiellement en danger ce que personne ne peut juger acceptable.
 

Michel BERTHIER                                            Régine LAPRIE                                            Jean-Claude BONNEFON
Adjoint en charge                                            Adjointe en charge                                     Conseiller Municipal Délégué
de la Cohésion Locale                                     de l’Action Sociale                                         à la Tranquillité Publique
et de la Solidarité

Lien Permanent pour cet article : https://dal86.fr/2013/04/19/declaration-de-la-ville-de-poitiers-concernant-loccupation-du-6-rue-doleron-19-04-13/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*