Communiqué DAL : Poitiers : Les sans logis réprimés, le DAL et ses militants diffamés

Paris le 30 Avril  2012. La fédération Droit Au Logement dénonce les attaques lancées par les autorités politiques et policières en direction de sans abri et du DAL local, qui ont occupé un immeuble vacant depuis 15 ans, le 5 avril dernier.

Dans la nuit de jeudi a vendredi dernier vers 3h du matin, un feu sans gravité a nécessité l’intervention des pompiers. Les trois sans logis et mal logés dormant sur place ont été évacués, puis mis en garde à vue pendant 13h, traitement particulièrement expéditif s’agissant, rappelons le, de sinistrés d’un incendie, manifestement d’origine accidentelle.

Pendant cette garde à vue, le propriétaire, un professionnel de l’immobilier, a pu tranquillement procéder à ce qui s’apparente à une expulsion sans jugement, sous protection de la police.

Les trois sans-abris ont été libéré et cités à comparaitre devant le tribunal correctionnel le 12 juillet pour « pour dégradation involontaire de bien  par incendie en utilisation de bougie sans surveillance  » … des tags ont été relevés à l’intérieur de cette grande maison bourgeoise qui avait été par le passé et à plusieurs reprises déjà squattée  …

Outre cet incendie bien opportun, le DAL local et deux de ses militants ont été mis au banc d’accusation par le Maire de Poitiers,  via une tribune publiée sur le site de la Municipalité, aussi odieuse que truffée de contre vérité (VOIR)

La fédération Droit Au Logement dénonce cette répression des autorités policières contre des sans abris qui luttent pour leur dignité et pour leurs droits afin de les décourager, et cette attaque publique et violente menée par le Maire en direction du DAL et deux de ses militants qui défendent les sans toit, les soutiennent, et les appuient pour mettre en place des solutions concrètes.

La Fédération Droit Au logement demande la relaxe des trois personnes harcelées et poursuivies injustement,  le retrait immédiate de la tribune diffamatoire du maire de Poitiers, et l’instauration d’un dialogue afin de satisfaire aux revendications du DAL de Poitiers et reloger décemment les sans logis et mal-logés en lutte.

Un toit c’est un droit !

Application de la loi de réquisition sur les logements vacants !

Respect de la loi DALO et du Droit à l’hébergement jusqu’au relogement !

Fédération Droit Au logement – 29 Avenue Ledru Rollin – 75012 Paris
tél : 01 40 27 92 98 • fax 01 42 97 40 18

Lien Permanent pour cet article : https://dal86.fr/2012/04/30/communique-dal-poitiers-les-sans-logis-reprimes-le-dal-et-ses-militants-diffames/

(1 commentaire)

  1. Comment ne pas s’interroger sur les conséquences de l’incendie d’un squat ds un immeuble inoccupé depuis 15 ans squat levé par les pompiers, squatters en garde à vue pendant 13h et cités à comparaitre au tribunal, théorie de la manipulation bien connue de tous les militants, comme si des hommes et femmes en situation de précarité ne pouvaient avoir aucune autonomie de jugement(quel mépris) Diogène vivant ds son tonneau, n’avait, bien sur, aucune autonomie de penser et c’est probablement grâce à d’habiles manipulateurs que sa pensée a traversé les siècles J.Christophe et J.François. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*