«

»

Imprimer ce Article

Venez soutenir DAL86 et JF Chazerans jeudi 5 mars à 16h30 au TGI

Droit Au Logement Vienne (86)

Droit Au Logement Vienne (86)

Juillet 2014 : Audacia, une très grosse association poitevine qui gère l’hébergement social, a engagé une procédure en diffamation envers le DAL86. Cela concernait la publication de deux articles à propos des procédures administratives d’expulsion des demandeurs d’asile déboutés, logés dans des logements CADA recommandées par la préfecture [« Faire sortir les déboutés » illégalement de leur logement CADA : une chaîne continue de responsabilités]. L’accusation a abouti à une condamnation du DAL pour diffamation [Lire] , suite à laquelle (sa bonne foi n’ayant pas été retenue) le DAL a fait appel. Le jugement aura lieu le 5 mars 2014 à 16h30.

Venez massivement au procès en appel jeudi 5 mars à 16h30 au Tribunal de Grande Instance de Poitiers, Palais de Justice, place Lepetit.

Conférence de presse devant le palais de justice à 16h en présence de Jacques Gaillot qui représentera la fédération nationale Droit au Logement.

À travers cette procédure et au-delà du Dal86 ce sont les membres fondateurs du DAL86 qui sont visés et aujourd’hui Jean-François Chazerans.

Janvier 2015, suite à l’attentat contre Charlie Hebdo, Jean-François Chazerans, est suspendu de ses fonctions de professeur de philosophie par le recteur de l’académie de Poitiers. Il passera en commission de discipline pour « propos inadéquats tenus en classe » le 13 mars prochain. Le recteur a transmis son dossier au procureur, il y a eu une enquête pour « apologie d’actes terroristes ». A près 8 heures de garde et vue et 5 heures d’interrogatoires dont seulement une sur la mise en cause, le reste a consisté à me faire subir une inspection pédagogique, cela a été classé sans suite pour le procureur. Comment croire un instant, pour qui me connaît et sait mes engagements citoyens en particulier au sein du Droit au Logement et mes convictions : je suis contre la violence, contre la peine de mort, contre la justice expéditive, pour la justice sociale, pour le droit contre la force…, que je puisse faire l’ « apologie d’actes terroristes » ? Et le procureur a renvoyé l’ascenseur au recteur en lui communiquant mon dossier pénal.

Il y a certainement ici la conjonction de deux choses. D’abord l’emballement de l’Etat français et du gouvernement à trouver des ennemis intérieurs afin d’occulter son incapacité à résoudre les vrais problèmes, en particuliers à combattre les injustices sociales. Une véritable chasse aux sorcières a été lancée, traînant dans les commissariats et les tribunaux de nombreuses personnes pour délit d’opinion, même un enfant de 8 ans…

L’autre dimension de ces affaires est selon nous que Jean-François Chazerans est ciblé depuis de nombreuses années, d’abord depuis 2009 en tant que militant actif du Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux, ensuite depuis 2012 comme membre du DAL86. Ces deux organisations sont clairement dans le collimateur de l’Etat, de la préfecture et de la mairie. En effet, depuis janvier 2012, le DAL86 et ses membres se sont vus confrontés à une suite de procédures administratives, policières et pénales.

Hier la stratégie des autorités (préfecture et mairie) était de décrédibiliser le DAL et ses membres en les faisant passer pour des irresponsables et pour des gens qui ne savaient pas de quoi ils parlaient. Les actions du DAL86 en faveur des sans logis et mal logés et ses réussites ont fait que le DAL commence à être pris très au sérieux et est devenu un obstacle, particulièrement à la politique gouvernementale du tri social. C’est pourquoi, aujourd’hui, avec la procédure intentée par Audacia, une autre stratégie est mise en place  : il s’agit de faire taire le DAL86, et plus précisément de l’empêcher de publier sur son site certains articles mettant en lumière et dénonçant des pratiques scandaleuses, les lois, décrets et règlements contraires à la Constitution française.

Une autre étape est atteinte avec la procédure intentée par le rectorat contre Jean-François Chazerans. Au-delà de faire taire le DAL86 et ses membres il s’agit de saturer leur capacité de réaction et d’action. En effet, tant qu’ils s’occupent de se défendre contre des accusations de plus en plus énormes et grotesques, telles que des accusations de diffamation et d’apologie d’actes terroristes, les membres du DAL n’ont plus le temps pour s’occuper des choses essentielles qui sont la défense des droits des gens. Ces affaires montées de toutes pièces ont pour effet de prendre toute la place. C’est aussi l’occasion d’étrangler financièrement et le Dal86 et Jean-François Chazerans, aujourd’hui déjà 4000€  sont dépensés en frais de justice !

En transforment les luttes politiques et sociales en délit d’opinion, ces procès et procédures sont éminemment politiques. Ils s’inscrivent dans le contexte sociopolitique actuel qui est à la censure politique pure et simple et sont une atteinte claire aux libertés fondamentales en particulier aux libertés d’expression et de conscience et à la laïcité.

Apportez votre soutien au DAL86 et à Jean-François Chazerans :

– En venant massivement au procès en appel jeudi 5 mars à 16h30
au Tribunal de Grande Instance, Palais de Justice place Lepetit
En signant la pétition en ligne
– En apportant un soutien financier Chèques à l’ordre du
DAL86 à envoyer à DAL86, Maison de la Solidarité, 22 rue du Pigeon Blanc, 86000 Poitiers.

DAL86dal86@free.fr – 06 52 93 54 44
Permanences : tous les samedis matin de 11h à 12h Maison de la Solidarité 22 rue du Pigeon Blanc Poitiers

Lien Permanent pour cet article : https://dal86.fr/2015/03/04/venez-soutenir-dal86-et-jf-chazerans-jeudi-5-mars-a-16h30-au-tgi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*