Nous voulons que Marina reste en France à Poitiers dans notre quartier des 3 Cités !

Des papiers pour des conditions d'existence dignesMarina maintenant bien connue sur le quartier des 3 Cités puisqu’elle est bénévole au Centre Socio-culturel, que ses deux enfants de 11 et 9 ans sont scolarisés depuis 3 ans à l’école Tony Lainé et qu’un Comité de soutien composé des parents d’élèves, des enseignants, du Centre socio-culturel, d’associations et des habitants du quartier… s’est constitué autour d’elle, Marina que vous avez déjà soutenue par un rassemblement devant l’école le 28 mars dernier a reçu de la part de la préfecture une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français). C’est une OQTF « sans délais » et Marina n’a que 48h pour déposer son recours auprès du Tribunal administratif. De plus elle est assignée à résidence et doit aller signer au commissariat deux fois par semaine.

La préfecture estime donc que Marina n’a pas à rester ici en France, à Poitiers dans notre quartier des 3 Cités. Qu’elle doit quitter le Centre socio-culturel, et ses amis et connaissances. Que ses enfants doivent quitter l’école Tony Lainé et le club d’échec.

Nous savons que marina est « intégrée ». Comment pourrait-il en être autrement pour elle qui a choisi la France et qui vit à Poitiers depuis 3 ans ? Mais l’essentiel n’est pas là. Le plus important c’est que nous voulons vivre auprès de marina et de ses deux enfants. Nous voulons décider de nous-mêmes pour nous-mêmes.

 

Marina doit rester en France à Poitiers et dans notre quartier des 3 Cités !

Annulation de son OQTF !

La préfecture doit reconsidérer la situation humanitaire de Marina et de ses deux enfants et leur donner des papiers suffisants pour entrer dans le droit commun afin qu’ils puisse avoir une vie décente.

 

Venez soutenir Marina :

    mercredi 7 mai midi devant l’école Tony Lainé aux 3 Cités


    mercredi 7 mai 18h devant le Palais de Justice

qui se veut un rassemblement de convergence des actions de soutien aux migrants. En effet, devant l’intransigeance et la brutalité avec laquelle de la préfecture applique sa politique du chiffre inhumaine au détriment des droits fondamentaux, un mouvement social de soutien aux sans-papiers se développe sur Poitiers.

Depuis le rassemblement pour Mamadou Camara le 12 février dernier devant le Lycée Aliénor d’Aquitaine qui a réuni plus d’un millier de personnes, jusqu’à celui du lundi 28 avril pour soutenir la famille de Maryam et Sargis qui a réuni 60 personnes devant la préfecture, ce ne sont pas moins de 9 rassemblements (12,15 et 17 février ; 5,19, 28 mars ; 2,11, 28 avril) et une conférence de presse (1er mars) qui ont eu lieu. Depuis 2 mois et demi, des enseignants, des parents d’élèves, des animateurs de centres sociaux, des lycéens, des bénévoles d’associations se mobilisent dans leur établissement ou quartier pour soutenir des élèves migrants menacés d’expulsion avec leurs parents. Cela concerne des écoles (Tony Lainé, Renaudot, Damien Allard – Jules Ferry), un Collège (Ronsard), un Lycée (Aliénor d’Aquitaine).

Soutien inconditionnel ! Merci d’en parler massivement autour de vous.

Lien Permanent pour cet article : https://dal86.fr/2014/05/05/nous-voulons-que-marina-reste-en-france-a-poitiers-dans-notre-quartier-des-3-cites/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*